L’esthétique dentaire

La chirurgie esthétique est également une spécialité de la dentisterie. Facettes, prothèses, bridges, blanchiment, de nombreuses techniques existent pour vous offrir un beau sourire et de jolies dents.

L’esthétique dentaire : Comment ça se passe ?

Dans un premier temps, le chirurgien-dentiste écoute, recueille vos besoins et vos attentes esthétiques. Un bilan clinique de vos dents et une observation détaillée de votre visage seront effectués également. La prise des radios, et éventuellement de photos, la prise d’empreinte de vos arcades dentaires seront ensuite effectuées.

Le choix définitif de la solution adéquate se fera suite à l’analyse de l’ensemble des examens (bilans) et d’un dialogue. Il est également possible que différents essais et propositions soient envisagés.

Quelles sont les techniques utilisées :

– La pose de facettes.
– Le remplacement de prothèses anciennes usées ou dégradées.

– Une restauration faite à l’aide de matériaux modernes lorsqu’il existe une atteinte de l’intégrité de la dent (carie, fracture).

– Une technique chirurgicale (greffe gingivale) en cas de déchaussement apparent et disgracieux des gencives.

– Le traitement de séquelles liées à la perte d’une ou de plusieurs dents. – Un blanchiment lorsqu’il s’agit d’éclaircir la teinte des dents.

Les facettes qu’est-ce que c’est ?

Les facettes sont des revêtements principalement en céramique qui sont collés sur le côté externe des dents. Cette technique permettra d’embellir vos dents, donc votre sourire en seulement quelques séances, qui seront déterminées par votre praticien. Le tout pour avoir un rendu esthétique naturel et en adéquation avec votre besoin. Les facettes doivent être posées sur des dents saines. Si des caries sont décelées, si vous possédez une dent très abîmée, il sera donc préférable d’opter pour la mise en place d’une couronne afin de restaurer et solidifier la totalité de la dent.

Que corrigent les facettes céramiques ?

  • –  La teinte des dents lorsqu’il existe des colorations qui ne relèvent pas d’un simple blanchiment.
  • –  Les malpositions légères, les espaces interdentaires (diastème).
  • –  Les anomalies de forme de la dent (trop étroite…).
  • –  Les usures dentaires, les dents fragilisées.
  • –  Les traces liées à un déchaussement des dents.

Les différentes étapes à suivre pour la mise en place de facettes :

Avant toute intervention, le chirurgien-dentiste récolte et analyse la demande, le besoin du patient. Le tout pour vérifier que cette technique est en adéquation avec son besoin, ses attentes.

– Le bilan bucco-dentaire : ce bilan est effectué afin d’éliminer certaines contre-indications : o Le parodonte doit être sain ou si besoin assaini.
o L’occlusiondoitêtrefavorable.
o Lebruxisme(grincementdesdents)peutêtreconsidéréecommeunecontre-

indication.
– Une étude précise et attentive du visage, de ses aspects esthétique et fonctionnel, permet de

prévoir les caractéristiques des futures facettes :
o Généralement les facettes sont élaborées en se basant principalement sur la couleur

et du grain de peau, de la forme du visage, de la courbure du sourire, et de la couleur

des yeux.
– Le chirurgien-dentiste effectue par la suite une modélisation numérique du sourire afin de

concevoir et de préparer les facettes provisoires.
o Lamodélisationnumériquedevotresourirepermettradecréerun«mock-up»afin

de visualiser le résultat potentiel et de confectionner les facettes provisoires. o Les facettes provisoires pourront être modifiées à volonté et pourront être

modelées, retravaillées jusqu’à complète satisfaction.
– Le choix validé, la fabrication des facettes définitives est lancée, celles-ci sont essayées, puis

posées sur les dents :
o Le praticien pourra intervenir encore sur la teinte, en utilisant des résines de collage

plus ou moins claires.
o Par le biais d’adhésifs résistants dans la durée, et au matériau céramique dont la

surface sera vitrifiée. La teinte sera parfaitement maintenue au fil des années. o Une préparation des dents (hauteur et dimension) est parfois nécessaire pour

accueillir au mieux les futures facettes. En fonction du modèle choisi, une préparation pelliculaire sur la face externe des dents sera mise en place, en retirant une infime couche d’émail. Cette intervention est indolore.

Les prothèses dentaires qu’est-ce que c’est ?

La prothèse dentaire est un dispositif mis en place pour le remplacement des dents manquantes.

Les dents sont une partie très importante de notre sourire et avoir une ou plusieurs dents manquantes peut générer une série de risques de malocclusion en plus de modifier négativement l’aspect physique. Le prothésiste dentaire vous aidera, vous conseillera afin de choisir la prothèse en adéquation avec votre besoin.

Quelles sont les types de prothèses ?

Il existe plusieurs types de prothèses dentaires et il est parfois difficile de pouvoir les différencier. Les prothèses dentaires sont répertoriées en deux grandes familles :

– Prothèse dentaire fixe :
o Lescouronnesdentaires

o Les bridges dentaires (ponts)

o Prothèses fixes sur implants dentaires
– Prothèse dentaire amovible : La prothèse dentaire amovible est une prothèse qui est retirée

chaque jour pour être nettoyée. Souvent, ces prothèses sont faites pour les personnes qui veulent avoir rapidement des dents, qui ont une carence d’ossement dentaire pour y insérer des implants ou tout simplement pour des raisons économiques.

o La prothèse partielle amovible : La prothèse partielle amovible peut être faite uniquement en résine pour les travaux de courte durée ou en métallo résine pour les travaux d’une durée plus longue. Habituellement, ces prothèses sont ancrées aux dents naturelles.

o La prothèse totale amovible (dentier) est faite en résine, et pourra remplacer toutes les dents manquantes. Ce type de prothèse est conseillé aux personnes n’ayant plus toutes leurs dents et auxquelles l’implantologie est contre-indiquée, pour des soucis de santé, des carences d’ossement, ou pour des raisons économiques.

Qu’est-ce qu’une couronne dentaire ?

La couronne est la partie visible de la dent, sa partie invisible étant constituée par la racine. Par extension, la couronne dentaire désigne aussi la prothèse qui vient remplacer cette partie apparente de la dent. Elle prend la forme d’un capuchon, lequel recouvre ce qui reste de la dent afin d’en reconstituer une nouvelle. La pose d’une couronne a deux principaux objectifs : solidifier une dent délabrée ou dévitalisée et restaurer la dentition pour rendre plus esthétique un sourire.

Différents types de couronnes dentaires sont utilisées. Les prothèses se distinguent entre elles par leurs matériaux et leurs techniques de fabrication. Ce sont essentiellement ces facteurs qui déterminent le prix des couronnes dentaires.

Quelles sont les différents types de couronnes ?

Il existe plusieurs grandes familles de couronnes :

– Les couronnes métalliques : Les couronnes métalliques sont généralement fabriquées dans un alliage de chrome et de nickel. On trouve également des prothèses en chrome et cobalt. D’autres alliages de métaux peuvent être utilisés. Ces couronnes sont peu fréquentes dans la mesure où elles représentent la solution la moins esthétique pour restaurer une dent.

  • –  Les couronnes céramo-métalliques : la base de cette couronne est faite en métal ou en or. Une fois la base effectuée, la porcelaine est montée couche par couche, dans la couleur demandée par le patient pour avoir une harmonie parfaite en bouche.
  • –  Les couronnes céramo-céramiques ou tout-céramique : elle assure une esthétique maximale, la plus ressemblante à une dent naturelle. La distinction entre une cette couronne et une dent naturelle est quasi impossible. A noter que la transmission de la lumière des couronnes tout céramique est excellente.
  • –  Les couronnes sans métaux : l’avantage de la couronne sans métaux est qu’elle est considérée comme biocompatible. L’aspect est encore plus naturel du fait qu’il n’y aura aucune présence de métal. Il y a 2 types de couronnes sans métaux, les couronnes en céramo-céramique et les couronnes en Zircone.
  • –  Inlays, Onlays : les inlays et les onlays sont des alternatives aux plombages ou aux résines de volume important. Il s’agit d’une technique moderne d’obturation qui permet parfois d’éviter une prothèse beaucoup plus mutilante pour la dent. Pour des questions de résistance mécanique, ils étaient réalisés systématiquement en métal. Avec l’essor des nouveaux matériaux et des nouvelles techniques, on peut maintenant fabriquer des inlays et des onlays blancs très esthétiques, en résine composite ou en céramique, qui reproduisent de façon exacte la teinte de vos dents.
  • –  Couronne céramique sur Zircone : ce type de couronnes relève d’un procédé récent de fabrication. La prothèse est constituée d’une âme en oxyde de zirconium, un matériau solide, résistant et blanc. Ce « noyau » est recouvert de couches de céramiques dont l’aspect est similaire à celui de l’émail dentaire naturel.
  • –  Couronne composite : Pour ce type de prothèses, on utilise de la résine composite. Cette résine chargée en céramique offre des résultats mécaniques et esthétiques intéressants, mais relativement limités. Ainsi, ces couronnes sont économiques, mais elles sont moins résistantes que les autres prothèses, elles se colorent avec le temps et leur durée de vie est relativement courte.
  • –  Couronne sur pivot : Après un traitement de canal ou quand la structure de la dent est insuffisante, voire détruite, la couronne dentaire doit s’appuyer sur un pivot ou, et c’est de plus en plus le cas, sur un inlay-core. Dans la racine saine de la dent est fixé un point d’ancrage, lequel assurera le maintien de la couronne. Si la racine est atteinte et qu’elle ne peut pas recevoir d’inlay-core, il sera nécessaire de recourir à un implant. Cette prothèse sert alors de racine artificielle ; elle est prolongée par un pilier, lequel pourra recevoir une couronne ou un bridge.Beaucoup de progrès ont été accomplis ces dernières années, notamment en matière de couronne céramique. Les prothèses les plus récentes assurent à la fois une grande résistance, une longue espérance de vie et un résultat esthétique toujours plus naturel.

Qu’est-ce qu’un bridge ?

Comme son nom anglais l’indique, le bridge est un pont entre les dents. Cette prothèse remplace une ou deux dents et se fixe en prenant appui sur les vraies dents situées de part et d’autre des dents manquantes, que l’on appelle les piliers.

Quels sont les différents types de bridges dentaires ?

La pose d’un bridge dentaire collé est la solution proposée lorsqu’il n’y a qu’une seule dent à remplacer. Votre dentiste pourra opter pour la pose d’un bridge collé. Il va réaliser une empreinte dentaire et faire fabriquer au prothésiste dentaire une dent intermédiaire avec deux ailettes métalliques. Celles-ci sont ensuite collées sur le bord intérieur des dents adjacentes. Un bridge dentaire collé a bien sûr l’avantage de préserver les dents adjacentes saines.

La pose d’un bridge sur implant est la solution adéquate lorsque le patient ne possède plus de dents. Un bridge classique dans ce cas étant impossible, il faut alors poser un bridge sur implant. Comment cela se passe-t-il ? C’est très simple. Le chirurgien-dentiste va poser des implants aux endroits où les dents piliers manquent. Le bridge est alors composé de 3 couronnes dont deux seront fixées sur les implants.

Vous ne savez pas s’il vous faut une couronne ou tout simplement un inlay ? N’hésitez pas à nous contacter. Dans notre centre Trocadéro Victor Hugo, nous pourrons répondre à toutes vos questions et vous guider au mieux dans votre démarche.

Centre dentaire Paris 16

140 Av. Victor Hugo
75116 Paris
Obtenir la direction sur Google Maps