Les facettes dentaires et leur pose

Les facettes dentaires ont connu un succès grandissant depuis quelques années. Il faut dire que pour quelqu’un qui souhaite afficher un sourire parfait, ce sont des alliés de taille. Elles peuvent rendre les dents plus esthétiques. Avant de procéder à leur pose, il faut quand même connaître leur fonctionnement et leur coût.

Les facettes dentaires, c’est quoi ?                 

Ce sont des prothèses dentaires ayant l’aspect d’une coque. Faites avec de fines pellicules de céramiques, elles viennent se coller sur la surface visible des dents. Elles servent généralement à cacher les imperfections dentaires comme une teinte trop forte ou bien des formes anormales. Grâce aux facettes dentaires donc, il est possible de modifier l’aspect des dents en fonction de vos réels besoins.

Vous pouvez les rendre plus blanches ou encore mieux alignées. Un autre atout de ces prothèses, c’est que leur pose ne demande pas une intervention médicale délicate. Cela dit, elle est irréversible, car il faut tailler les dents de façon à ce qu’elles soient compatibles aux facettes.

La pose des prothèses           

La pose des facettes dentaires s’effectue en plusieurs étapes. En général, il faut programmer deux ou trois séances pour les interventions simples et peut-être le double lorsque la pose s’annonce plus complexe. Lors du premier rendez-vous, le dentiste va élaborer le projet en essayant de déterminer les attentes de son patient. Ensuite, il prend les dents en photo afin de pouvoir étudier les modifications à apporter.

Il procèdera à la prise d’empreintes et aux moulages. Il va d’abord réaliser une gouttière en résine pour l’essayage. Si le résultat est satisfaisant, le dentiste va élimer l’émail dentaire et réaliser les facettes définitives. C’est ensuite qu’il procèdera à la pose qui s’effectuera sous anesthésie locale.

Le coût des facettes dentaires

L’installation des facettes dentaires est une procédure onéreuse. Le prix des prothèses en céramique est effectivement élevé. Il est compris entre 800 et 1.400 euros. En outre, la pose des facettes est considérée comme un acte de chirurgie esthétique. Ainsi, elle n’est pas remboursée par la Sécurité sociale.

À cause du coût des facettes dentaires un tantinet onéreux, nombreux sont les patients qui décident de l’effectuer à l’étranger. Le problème, c’est qu’ils risquent de tomber sur des charlatans. Or, en France, de nombreux experts en pose de facettes et des laboratoires spécialisés dans leur fabrication leur sont accessibles.

Zoom sur les contre-indications

Puisque la pose des facettes dentaires est un acte anodin, il n’y a pas beaucoup de contre-indications à sa réalisation. En général, elle est déconseillée en cas de bruxisme. Le grincement ou le serrement des dents peut provoquer la perte de la matière qui enveloppe la dent.

Le manque d’émail causé par certaines maladies génétiques est aussi un obstacle à la pose de facettes dentaires. Il faut souligner que la consommation de produits acides est à l’imiter lorsque vous portez ces prothèses, car cela pourrait compromettre leur adhérence à l’émail. Enfin, sachez que la pose de facettes dentaires est une solution purement esthétique.

Le fait de porter ces prothèses ne signifie pas que vous n’avez plus besoin de vous brosser les dents ou de faire le détartrage annuel. Au contraire, il faut réaliser les soins courants afin d’avoir une bonne hygiène buccale.