Zoom sur la téléradiographie

La téléradiographie est une technique d’imagerie médicale de plus en plus utilisée dans le domaine médical. Il s’agit d’un examen dans le domaine de la dentisterie et de l’orthodontie, puisqu’il permet d’avoir une vision précise sur l’ossature de la mâchoire du patient ainsi que de sa bouche.

Qu’est-ce que la téléradiographie ?

En se reposant sur un appareil radio émettant un faisceau de rayons X, le spécialiste aura des clichés de la bouche et des dents du patient, et donc une vision précise de la position de la mâchoire, du nez, des lèvres et de la base osseuse.

Certes, la téléradiographie de face est rarement demandée, mais il permet au praticien de visualiser les problèmes de symétrie de la face, des mâchoires et de l’implantation des dents. Quant à la téléradiographie de profil, elle permet d’examiner l’architecture du crâne, de la face et des mâchoires, et surtout vérifier le résultat du traitement concernant la correction du décalage entre les mâchoires et la modification des axes dentaires.

À noter que cet examen ne nécessite aucune préparation préalable et ne comporte aucune injection. Il est pratique et se réalise en peu de temps.

La téléradiographie dentaire

Les avantages de la radio

Le premier avantage de cette téléradiographie, c’est qu’elle permet au professionnel d’avoir une image en taille réelle et sans déformation. De cette façon, l’orthodontie ou le dentiste peut être précis dans son diagnostic et dans les décisions à prendre pour le traitement, puisqu’il aura une vision claire sur la position des dents, leur inclinaison et les positions habituelles des muscles.

Dans certains cas, le praticien peut aussi demander une radiotélégraphie pour estimer s’il reste assez de place pour la pousse des dents de sagesse.

Comment se réalise une téléradiographie ?

Comme déjà précisé ci-dessus, l’examen se réalise en peu de temps et n’est donc pas compliqué. Pour cela, le patient doit se mettre en position assise, pour maintenir sa tête avec une structure qui évite tout mouvement durant la radio, connue sous le nom de Cephalostat. Ensuite, le médecin déclenche la source de rayons X pour avoir les images du crâne.

À noter qu’il existe certains appareils où le patient doit rester debout.

Pour rappel, l’émettrice fixe et la plaque sensible sont séparées d’une distance de quatre mètres afin de limiter les déformations de l’image et d’éviter tout grandissement.